Télétravail : le Medef accepte d’ouvrir de nouvelles négociations nationales

L’ouverture d’une « négociation d’un accord national interprofessionnel » sur le télétravail était demandée par les syndicats depuis la première réunion en juillet dernier. Les syndicats exigeaient notamment la sécurisation de la notion de volontariat et l’encadrement plus rigoureux de la déconnexion. De son côté, le patronat préférait parler d’un « diagnostic partagé » et refusait jusqu’ici d’envisager un « accord ». 

Ce mardi 22/09, le patronat, Medef en tête, a accepté la demande des syndicats de salariés d’ouvrir une « négociation » sur de nouvelles règles et droits sur le télétravail.  Cette négociation aura « pour vocation de rappeler les grands principes de droit applicable et d’identifier les nouvelles questions à se poser et y apporter l’éclairage« , a annoncé Hubert Mongon, négociateur du Medef. L’objectif est « de permettre une mise en œuvre réussie du télétravail dans les entreprises« , a-t-il ajouté.

Le patronat souhaite que « cet accord ne soit ni normatif, ni prescriptif en raison de la diversité des situations : 5 millions de salariés, 5 millions de situations différentes« , a-t-il prévenu. La première réunion de négociation est fixée au 3 novembre, tandis qu’une deuxième a déjà été annoncée pour le 23 novembre.

diagnostic_paritaire_teletravail_du_22_09_2020.pdf

Restez informé de nos prochains evenements

2019 - Creation Site Doogether

Mentions legales